Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 31 mai 2016

Quelle déception !

Une jeune femme arrive en pleurs chez sa mère.
- Qu'est-ce qui t'arrive, ma chérie ?
- Oh maman, quelle déception... Richard m'a battue !
- Ton mari ? Mais je le croyais en voyage d'affaires ?
- Moi aussi !

mercredi, 11 mai 2016

Habité par le doute

Un jeune enseignant se confie à un collègue :
- Je commence à douter de la fidélité de ma femme.
- Ah bon ? Pourquoi ?
- J'ai commencé ma carrière à Paris. L'année suivante, j'ai été muté à Strasbourg. Deux ans plus tard ici, à Bordeaux...
- Et alors ?
- Et alors on a toujours le même facteur.

mardi, 03 mai 2016

On en apprend tous les jours

A la cantine de l'usine, un ouvrier commence à agacer sérieusement ses collègues :
- Hé, les gars. Planck, vous savez qui c'est ?
- Non, font les autres.
- C'est un physicien qui a trouvé une constante pour décrire la taille des quanta. Je l'ai appris aux cours du soir.
- On en a rien à foutre.
- Et Ingres ? Vous savez qui sait ?
- Lâche-nous la grappe, tu veux ?
- C'est un peintre néo-classique du XIXème siècle. Je l'ai appris aux cours du soir.
- Mais bons sang, fous-nous la paix !
A ce moment-là, un ouvrier demande au bavard :
- Et toi qui es si malin, tu sais qui c'est, Sineau ?
- Euh... non.
- C'est le mec qui saute ta femme pendant que t'es aux cours du soir.

samedi, 14 novembre 2015

En toute franchise

Deux types discutent :
- Dis-moi, si je couchais avec ta femme, on serait toujours amis ?
- Non.
- On serait copains ?
- Non.
- On ne serait quand même pas ennemis ?
- Non.
- On serait quoi alors ?
- On serait quittes.

vendredi, 14 août 2015

Au placard

Profitant de l'absence de son mari en voyage d'affaires, une femme a fait venir son amant chez elle. Et voilà que vers minuit, une clé tourne dans la serrure.
- Ciel, mon mari ! s'écrie-t-elle. Il ne devait rentrer que demain soir...
- Où est la porte de service ? demande l'amant en se rhabillant précipitamment.
-Il n'y en a pas, répond la femme, affolée. Viens vite dans la chambre du gosse, je vais te cacher dans le placard à jouets...
Sitôt dit, sitôt fait. Il était temps, car quelques secondes plus tard, le mari rejoint son épouse, qui lui dit combien elle est heureuse qu'il ait pu rentrer plus tôt que prévu.
Les lumières s'éteignent, la maison retombe dans le silence. C'est alors que le petit garçon se lève, va vers son placard à jouets, et frappe à la porte en disant :
- Je voudrais mon nounours.
Pas de réponse.
- Je sais qu'il y a quelqu'un. Donne-moi mon nounours.
- Je ne peux pas ouvrir de l'intérieur, murmure une voix étouffée.
- Moi, je ne peux pas dormir sans mon nounours ! Alors donne-moi dix euros.
- Ça va pas ? Petit salaud !
- Bon, je vais chercher papa. Il ouvrira le placard et il me donnera mon nounours...
- Ne fais pas ça, petit salaud ! Attends...
Et un billet de dix euros glisse sous la porte.
Une demi-heure plus tard, le gosse se relève.
- Je ne dors toujours pas...
- Je m'en fous.
- Très bien. Je vais chercher papa, et il va me donner mon nounours.
- Fais pas ça, petit salaud !
- Alors, je veux vingt euros.
- Tiens, les voilà ! grommelle l'autre en glissant le billet sous la porte, mais c'est fini, je n'ai plus rien sur moi.
Le gamin se recouche et s'endort.
Le lendemain il part à l'école, le mari au bureau, et la femme libère l'amant. Mais voilà qu'en classe, l'après-midi, le petit garçon a un cours de morale. Sujet : le chantage. Il en sort livide, en se disant qu'il a fait quelque chose d'épouvantable, et va droit à l'église pour se confesser. Agenouillé dans le confessionnal, il  commence ainsi :
- Figurez-vous, mon père, que je ne peux pas dormir sans mon nounours...
Le curé l'interrompt :
- Encore toi, petit salaud !

mardi, 21 juillet 2015

Amicalement vôtre

Dans un bar, deux gars discutent :
- Dis donc, tu as su pour ma femme ?
- Non, quoi ?
- Elle est partie avec mon meilleur ami !
- Hééé attends. Je croyais que c'était moi, ton meilleur ami ?
- Ah, plus maintenant.

mercredi, 10 juin 2015

Quoi de neuf ?

Ce sont deux copains qui ne sont pas vus depuis plus de dix ans.
- Alors Gérard, quoi de neuf ?
- Oh ! si tu savais ! Je suis cocu !
- Je t'ai demandé : quoi de neuf ?

lundi, 27 avril 2015

Gros chagrin

Dans un compartiment de train, un gosse pleure à fendre l'âme.
- Mais pourquoi pleures-tu comme ça ? lui demande un voyageur.
Et le gamin répond entre deux reniflements :
- Parce que ma mère a pris un amant.
- Mais enfin, dit l'autre, ce n'est pas une raison pour pleurer. Ce sont des choses qui arrivent. Tiens ! Tu veux que je te dise ? Moi aussi, ma mère, elle avait des amants. Est-ce que je pleure ?
Et tous les autres voyageurs font chorus pour avoir la paix. Il y en a un qui dit :
- Moi aussi, ma mère avait un amant ! Je ne m'en porte pas plus mal.
Et un autre :
- Et moi aussi. Tiens ! Prends un mouchoir et arrête de sangloter.
Et un autre encore :
- Moi, ma mère, elle en a eu mille, des amants. Ça ne m'a jamais mis dans des états pareils.
Il n'y a qu'un type, dans le coin du couloir, qui ne dit rien. Mais au bout d'un moment, il sort une cigarette de sa poche et demande négligemment :
- Parmi tous ces fils de putes, il y en a un qui aurait du feu, par hasard ?

lundi, 02 mars 2015

Soupçons

Un peintre est en train de bavarder tranquillement dans son atelier avec la fille qui lui sert de modèle. Soudain, on entend une clé qui tourne dans la serrure.
- C'est sûrement ma femme ! dit le peintre. Vite ! Fous-toi à poil !

dimanche, 21 septembre 2014

Trio

Dans un bar, deux amis discutent sexe :
- T'as déjà pensé à faire un plan à trois ?
- Bien sûr. C'est un de mes fantasmes.
- Ben alors rentre chez toi. Avec un peu de chance, t'arriveras à temps.

jeudi, 16 mai 2013

Puissamment raisonné

Trois Belges discutent :
- Ma femme me trompe avec un boulanger, dit le premier.
- Comment tu peux savoir que c'est un boulanger ?
- J'ai retrouvé de la farine dans le lit.
- Eh bien, moi, dit le deuxième, ma femme me trompe avec un ramoneur.
- Tu le connais ?
- Non, mais j'ai retrouvé de la suie dans le lit.
- Ben moi aussi, dit le troisième, ma femme me trompe. Et avec un cheval, en plus.
Les deux autres, interloqués :
- Un cheval ?
- Oui ! J'ai retrouvé un jockey dans le lit.

vendredi, 26 avril 2013

Bête de course

Un homme de 72 ans arrive à la clinique avec sa très très jeune épouse qui va accoucher. La sage-femme le félicite et il répond modestement :
- Eh oui, il faut savoir garder le moteur en marche.
Un an plus tard, même topo. La sage-femme lui dit avec un clin d'oeil :
- Alors, toujours le moteur en marche ?
- Toujours, répond-il avec fierté.
Troisième année, troisième accouchement.
- Je garde toujours le moteur en marche, dit-il d'un air triomphant.
- Oui, rétorque la sage-femme, mais il faudrait voir à changer l'huile : le petit est noir.

dimanche, 02 décembre 2012

Filature

C'est un homme qui engage un détective pour savoir si sa femme le trompe. Au bout d'une semaine, le détective fait son rapport :
- Eh bien, jeudi soir, votre femme a rencontré un jeune homme...
- Et ensuite ?
- Ils se sont rendus dans un hôtel borgne. Là, ils ont pris une chambre...
- Et après ?
- Moyennant un gros pourboire, j'ai pu obtenir la chambre contiguë et je suis allé coller mon oeil au trou de la serrure...
- Et puis ?
- Ils se sont déshabillés frénétiquement...
- Et puis ?
- Ben là, ils ont éteint la lumière.
Alors le mari se prend la tête à pleines mains et se met à gémir :
- Ah ! le doute, toujours le doute !

mercredi, 28 mars 2012

Cause toujours

Une femme est au lit avec son amant quand soudain le téléphone sonne. Elle décroche et dit :
- Allô ? Oui, ça va. Non, je ne m'ennuie pas trop, je bricole... Bon, eh bien ne rentre pas trop tard.
- Qui c'était ?
- Mon mari. Il est en train de prendre un verre avec toi.

mercredi, 29 février 2012

Quelques longueurs d'avance

Le propriétaire d'une écurie de courses rentre chez lui à l'improviste et trouve sa femme au lit avec Paul, son meilleur jockey.
- Paul, dit-il avec calme et dignité, c'est la dernière fois que vous montez pour moi.

mardi, 03 janvier 2012

Conscience professionnelle

Une femme entre dans une pharmacie et demande de l'arsenic.
- Qu'est-ce que vous comptez en faire ? lui demande le pharmacien, soupçonneux.
- C'est pour tuer mon mari.
- Comment ? Vous plaisantez ! Je ne peux pas vous vendre de quoi commettre un meurtre !
La femme ouvre alors son sac à main et en sort une photo montrant son mari couché avec la femme du pharmacien.
- Ah, évidement, si vous avez une ordonnance...

mardi, 20 décembre 2011

Tenace

Une femme au foyer est en train de faire le ménage, quand soudain on sonne à la porte. Elle va ouvrir, et là un homme lui demande de but en blanc :
- Vous avez un vagin ?
La femme, surprise et incrédule, claque la porte au nez du type. Elle croit s'en être débarrassée, mais la scène se reproduit les trois jours suivants.
La femme décide d'en parler à son mari.
- Demain, dit-il, je ne vais pas travailler. Quand ce type viendra, tu répondras oui à sa question. Moi, je serai caché derrière la porte et nous saurons où il veut en venir.
Le lendemain, le même homme revient et sonne à la porte.
La femme ouvre et le type lui demande :
- Vous avez un vagin ?
- Oui, répond-elle sans hésiter.
- Dans ce cas, vous pouvez demander à votre mari qu'il arrête de baiser ma femme ?

jeudi, 17 novembre 2011

Confessions

C'est le curé qui confesse son sacristain :
- Dis-moi, qui vole mes tomates dans mon jardin ?
- Comment, mon père ? Je ne vous entend pas bien de ce côté.
Le curé répète plus fort :
- Qui vole mes tomates dans mon jardin ?
- Je vous assure, on n'entend pas bien de ce côté-ci !
- Alors change de place avec moi.
Ils échangent leurs places et le sacristain demande au curé :
- Dites-moi, mon père, qui saute ma femme quand je ne suis pas là ?
- Ah oui, c'est vrai qu'on n'entend pas bien de ce côté.