Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 avril 2015

Meuh !

Un paysan hindou va voir le yogi :
- Je n'en peux plus. Nous vivons à neuf dans une petite cabane branlante. Les enfants hurlent. On a faim. On est tous couverts de plaies. On n'a pour toute nourriture que le lait de la vache. Qu'est-ce que je dois faire ? 
- Prends la vache, dit le yogi, et fais-la entrer dans la cabane. 
- Mais enfin, c'est de la folie ! On est déjà les uns sur les autres là-dedans... 
- Fais ce que je te dis.
Quinze jours après, le paysan revient et il dit :
- Maintenant, c'est l'enfer. Les enfants sont malades. La cabane est pleine de bouse. La vache nous réveille plusieurs fois dans la nuit. Je ne sais plus quoi faire.
Et le yogi dit :
- Fais sortir la vache.

mardi, 14 avril 2015

Nuance

Un curé et un rabbin déjeunent ensemble. Au milieu du repas, le curé ajoute de l'eau dans son vin. Le rabbin s'indigne :
- Un vin pareil ! Le baptiser, c'est un sacrilège.
Le curé regarde l'autre en coin et lui glisse :
- Je ne le baptise pas, je le coupe.

mercredi, 08 avril 2015

Quelle ferveur !

Marius et Olive sont venus prier la Bonne Mère.
- Bonne Mère, dit Olive qui est très pauvre, fais quelque chose pour moi, j'ai absolument besoin de 1500 euros avant la fin de la semaine.
Quant à Marius, qui est très riche, il prie d'une autre manière :
-Bonne Mère, fais monter les valeurs boursières, que les taux d'intérêt de changes internationaux des banques centrales puissent monter sans cesse, que le dollar s'enflamme sur les places boursières mondiales, que l'or s'envole afin que je puisse vite trouver les 40 briques dont j'ai besoin.
Mais, comme Olive recommence sa prière, Marius exaspéré s'approche et lui tend une liasse de billets.
- Tiens, les voilà tes 1500 balles. Maintenant, ferme ta gueule et laisse-la se concentrer sur moi !

mercredi, 01 avril 2015

Bienfaiteurs

C'est le petit Samuel qui écrit à Dieu :
"Mon Dieu, papa n'a plus de travail et maman est très malade. Mes frères et soeurs n'ont plus rien à se mettre. Tu vois qu'on est très malheureux. Si tu pouvais m'envoyer mille euros, ça ferait plaisir à tout le monde."
Les postiers, ne pouvant faire parvenir la lettre à son destinataire, sont bien obligés de l'ouvrir. Ils sont tellement bouleversés par la détresse de cette famille qu'ils décident de se cotiser. Ils font la quête et réunissent cinq cents euros qu'ils envoient au pauvre gamin.
Trois jours plus tard, ils ouvrent avec curiosité une autre enveloppe, portant la même écriture et adressée au même destinataire :
"Merci, mon Dieu. J'ai bien reçu l'argent. Mais la prochaine fois, envoie plutôt un chèque, j'ai des doutes sur le facteur."

lundi, 30 mars 2015

Finance

À saint Pierre qui hésite à lui ouvrir la porte du paradis, un financier véreux essaie d'expliquer :
- Écoutez, c'est vrai, j'ai eu quelques mauvaises actions... mais je les ai toutes refilées.

08:00 Écrit par Kyral dans Courtes, Paradis, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mercredi, 25 mars 2015

Le plus vieux métier du monde

Quatre hommes discutent pour essayer de savoir qui appartient à la profession la plus ancienne.
- Ma profession existait avant toutes les autres, dit le médecin. Avoir enlevé une côte à Adam pour en faire Ève, n'est-ce pas un acte médical ?
- Non, dit l'architecte. Le premier travail a été de bâtir et d'organiser le monde.
- Vous vous trompez, dit le philosophe. Avant de bâtir le monde, il a bien fallu tirer une pensée du chaos.
- Ah oui ? dit l'homme politique. Et selon vous, qui avait créé le chaos ?

mardi, 24 mars 2015

Pas cool

Le navire est en train de couler. Le capitaine rassemble l'équipage et demande :
- Y en a-t-il un parmi vous qui soit vraiment capable de prier avec ferveur ?
Un homme s'avance.
- Moi, capitaine.
- Parfait. Que tous les autres mettent les ceintures de sauvetage. De toute façon, il en manque une.

lundi, 16 mars 2015

Circuit court

Un curé fait la quête pour le salut des prostituées, mais un des paroissiens refuse obstinément de verser son obole :
- Vous inquiétez pas, monsieur le curé. Moi, je leur donne toujours de la main à la main.

jeudi, 05 mars 2015

Tout est relatif

Sur le pas de sa porte, Saint Pierre bavarde avec un visiteur. Le gars lui dit :
- Vous ne risquez rien, vous ! La bonne place ! Qu'il y ait des grèves, des crises, des guerres, vous ne bougez pas, vous avez l'éternité devant vous et jamais de problèmes d'argent.
- Mais vous oubliez qu'ici ce n'est pas comme sur la terre. Quand vous parlez d'un milliard d'euros, pour nous c'est un centime. Quand vous parlez d'un million d'années, pour nous c'est une seconde...
- Ah bon ? Alors vous pourriez peut-être me prêter un centime ?
- Certainement. Attendez une seconde...

jeudi, 04 septembre 2014

Touché par la grâce

En pleine brousse, un missionnaire se retrouve nez à nez avec un lion à l'air peu aimable.
- Seigneur, s'écrie-t-il, inspirez à cette bête des sentiments chrétiens !
Alors, ô miracle, le lion se couche aux pieds du missionnaire et dit :
- Seigneur, bénissez ce repas que je vais prendre.

mardi, 27 mai 2014

Tout le monde peut se tromper

Un gamin rentre de l'école avec un zéro. Son père est furieux.
- Mais comment tu t'es débrouillé pour avoir zéro ?
- Je n'ai pas su qui était Saint-Exupéry.
- Eh bien file dans ta chambre et révise ton catéchisme.

mercredi, 21 mars 2012

Pile-poil

Sur un vaisseau amiral, un élève officier fait le point à l'aide d'un sextant et, tout fier, annonce le résultat de l'opération.
Aussitôt, l'amiral se met au garde-à-vous, enlève sa casquette et se met à réciter une prière.
- C'est une tradition dans la Marine de prier quand on vient de faire le point ? demande l'élève, sidéré.
- Non, jeune homme, mais d'après vos calculs, nous sommes dans la cathédrale de Chartres.

dimanche, 26 février 2012

Exemplaire

Un homme se confesse :
- Mon père, je suis vraiment un bon exemple. Je ne bois pas. Je ne sors pas. Je ne fais l'amour à aucune femme et d'ailleurs je n'en regarde jamais une seule. Je me couche tous les soirs à huit heures, et tous les dimanches je vais à la messe.
- Oui, mon fils, mais tout cela va changer dès que vous serez sorti, lui dit l'aumônier de la prison.

08:00 Écrit par Kyral dans Courtes, Curés, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

mercredi, 22 février 2012

Perturbateur

Un curé est en train de distribuer la communion. Une brave femme se présente avec son bébé dans les bras. Au moment où le curé tend l'hostie à sa paroissienne, le bébé avance la main pour l'attraper. Le curé se recule. Il essaie de recommencer, mais à chaque fois le marmot tend la main.
A la fin, le curé, excédé, lui lance :
- Touche pas, c'est caca !

vendredi, 10 février 2012

Gouikra !

Un groupe de missionnaires arrive dans un village complètement primitif, où d'innombrables bestiaux partagent la vie des indigènes. Le plus vieux missionnaire déclare :
- Nous sommes tous frères, nous vous aimons !
Tous les hommes crient :
- Gouikra ! Gouikra !
Le missionnaire continue :
- Nous allons soigner vos malades !
Le peuple hurle :
- Gouikra ! Gouikra !
Le missionnaire, un peu surpris, ajoute :
- Et nous allons vous faire connaître le vrai Dieu !
Une immense clameur emplit tout le village :
- Gouikra ! Gouikra !
Alors le chef de la tribu s'approche des missionnaires et leur dit :
- Venez. Je vais vous faire visiter le village, mais faites attention de ne pas marcher dans la gouikra.

dimanche, 22 janvier 2012

Le miraculé

Un homme arpente les rues de Lourdes en criant à tue-tête :
- Je maaarche ! Je maaarche !
Un passant l’interpelle :
- C’est un miracle ! Vous êtes allé à la grotte ?
- Non, on m’a piqué ma voiture.

samedi, 27 août 2011

Y a pas d'âge

Une petite vieille assiste à la messe, quand tout à coup le curé dit :
- Que tous ceux qui ont commis le péché d'adultère s'avancent.
La petite vieille, un tantinet dure d'oreille, demande à son voisin :
- Qu'est-ce que vient de dire monsieur le curé ?
Le voisin facétieux répond :
- II a dit que tous ceux qui désirent une pastille à la menthe s'avancent.
La petite vieille, chancelante et s'appuyant sur sa canne, se lève alors avec peine. Le curé lui lance un regard offusqué.
- Vous, madame ? A votre âge ! vous n'avez pas honte ?
- Mais non ! C'est pas parce que j'ai plus mes dents que je suis pas capable d'en sucer une de temps en temps.

samedi, 09 juillet 2011

A ce comte-là...

La comtesse vient de se confesser. Elle rentre au château et dit au comte qui est en train de lire son journal :
- J'ai dit à monsieur le curé que pendant tout ce carême, pas un morceau de viande ne m'avait traversé le corps.
Le comte enlève ses lunettes et la regarde :
- Quand vous parlez de moi, ma chère, même à un prêtre, j'aimerais bien que vous employiez d'autres expressions.